jeudi, janvier 10, 2008

Le GAFI invite l’Iran à lutter contre le blanchiment

Le Groupe d'Action financière (GAFI) est un organisme intergouvernemental visant à développer et promouvoir des politiques nationales et internationales afin de lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Le GAFI est donc un organe de décision, fondé en 1989 s'efforçant de susciter la volonté politique nécessaire pour réformer les lois et réglementations dans ce domaine. Le Secrétariat du GAFI est situé au siège de l’OCDE.

Les 34 membres du GAFI sont : l’Argentine ; l’Australie ; l’Autriche ; la Belgique ; le Brésil ; le Canada ; la Chine ; le Danemark ; la Commission européenne ; la Finlande ; la France ; l’Allemagne ; la Grèce ; le Conseil de coopération du Golfe ; Hong-Kong, Chine ; l’Islande ; l’Irlande ; l’Italie ; le Japon ; le Luxembourg ; le Mexique ; le Royaume des Pays-Bas ; la Nouvelle-Zélande ; la Norvège ; le Portugal ; la Fédération de Russie ; Singapour ; l’Afrique du Sud ; l’Espagne ; la Suède ; la Suisse ; la Turquie ; le Royaume-Uni ; et les États-Unis. L’Inde et la République de Corée ont le statut d’observateur. Le Groupe Asie-Pacifique (APG)1, le GAFISUD2, GAFIMOAN3 et MONEYVAL4 sont membres associés.

Dans son rapport du 11 octobre 2007, le GAFI a affirmé être préoccupé par l’absence dans la République Islamique d’Iran d’un système complet de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ce qui représente une fragilité particulière dans le système financier international. Le GAFI a appellé l’Iran à remédier de manière urgente à ses lacunes en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, y compris celles constatées dans le rapport de consultation sur l’Iran de 2006 du Fonds Monétaire International (article IV).

Les membres du GAFI demandent désormais à leurs institutions financières de prendre en considération les risques résultant des lacunes du dispositif iranien de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en appliquant des diligences renforcées.

Le GAFI attend avec impatience que l’Iran s’engage auprès de lui afin de remédier à
ces lacunes.

Site du GAFI

Autres sites :

1 www.apgml.org
2 www.gafisud.org
3 www.menafatf.org
4 www.coe.int/moneyval
5 www.cftatf.org
6 www.esaamlg.org
7 www.eurasiangroup.org
8 www.giaba-westafrica.org
9 www.ogbs.net

Aucun commentaire: